6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 00:18

Les Quatre Cavaliers (2011-2071), la Zonmé, 7 bis rue des Combattants en Afrique du Nord (Vernier). Vernissage de l'exposition samedi le 5 novembre à 16h.

LesQuatreCavaliers_Nice_web.jpg

Les Quatre Cavaliers (2011 – 2071) est un projet multipolaire d’exposition présentant un panel de la jeune création contemporaine sur la Côte d’Azur.

Cet événement détourne avec humour et ironie la valeur prophétique des 4 Cavaliers de l’Apocalypse. Leur chevauchée n’inaugure plus ici la Fin du monde, mais bien le Commencement d’une nouvelle ère.
Les Quatre Cavaliers
ne sont pas une rétrospective de ce qu’a été l’art de la Côte d’Azur. Ils présentent ce qui vient et offrent la liberté de montrer les recherches d’une vingtaine de jeunes artistes voire encore étudiants. C’est un regard vers l’horizon : « hier c’était (sans doute) bien, mais que sera demain » ?


Partager cet article
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 11:39

A l'occasion de l'exposition Les Quatre Cavaliers (2011-2071) à Nice, j'ai défilé, accompagnée d'un groupe de volontaires, dans le centre de la ville. Chaque participant a décoré un cheval en carton, puis l'a porté à travers les rues jusqu'à arriver sur le lieu de l'exposition où le vernissage avait commencé.

Z-La-Cavalcade-Sauvage 1532Z-La-Cavalcade-Sauvage 1540

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Z-La-Cavalcade-Sauvage 1654Z-La-Cavalcade-Sauvage 1670Z-La-Cavalcade-Sauvage 1676Z-La-Cavalcade-Sauvage 1681

 

 

 

Z-La-Cavalcade-Sauvage 1730Z-La-Cavalcade-Sauvage 1735Z-La-Cavalcade-Sauvage 1768Z-La-Cavalcade-Sauvage 1774

 

 

 

 

 

Z-La-Cavalcade-Sauvage 1799

Z-La-Cavalcade-Sauvage 1552Z-La-Cavalcade-Sauvage 1558Z-La-Cavalcade-Sauvage 1628Z-La-Cavalcade-Sauvage 1759Z-La-Cavalcade-Sauvage 1763Z-La-Cavalcade-Sauvage 1767

 

Partager cet article
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 01:31

JHB7LouisLavedan

 

Présentation de travaux en cours de réalisation terminés.
Esquisse de dialogue et murmure graphique autour de la poésie gaudriole.
Polysémie univoque de la matière dessinée et apologie du rien (ou si peu).

 

01-JHB 110301-JHB 1106

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

01-JHB 1109

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

01-JHB 110701-JHB 1111

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

01-JHB 111801-JHB 1115

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

01-JHB 1122

 

 

01-JHB 112301-JHB 1124

01-JHB 1126

01-JHB 1131

01-JHB 113501-JHB 113801-JHB 1137

Partager cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 22:24

L'iselp (Institut supérieur pour l'étude du langage plastique) à Bruxelles s'agrandit. Un de ses bâtiments est rénové pour accueillir des bureaux, le centre de documentation et un nouvel espace d'exposition. L'exposition collective Célébration(s) permet de fêter cet évènement du 23 septembre au 17 décembre 2011. J'ai recouvert de papier cadeaux les cartons de déménagement que les employés ont utilisé pour déplacer leur matériel. Les cartons vidés sont présentés dans l'exposition.

 

Vues de l'exposition

Bons-Voyages-1165.jpg

Bons-Voyages-1167.jpg

Bons-Voyages-1168.jpg

Bons-Voyages-1170.jpg

 

Utilisation des cartons lors du déménagement

Bons-Voyages 4788Bons-Voyages-4815.JPG

 

Bons-Voyages-4820.JPGBons-Voyages-4825.JPG

 

Bons-Voyages-4816.jpg

Partager cet article
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 13:26

Collaboration avec Matteo Rubbi

 

 

Nous avons transformé et décoré un radeau (chambres à air de camion sous planches de bois) pour naviguer entre deux villes du Piémont en Italie, Casale Montferrato et Frassineto Po. Nous avons voyagé 3 heures sur le Po avec Aldo, expert du fleuve et des radeaux.
Le radeau a été installé à Frassineto Po à notre arrivée, au Cortile Palazzo Gonzaga. Il était visible jusqu'au 2 octobre dans le cadre de l'exposition collective dans l'espace public Par coii bsogna semna/Chi semina raccoglie/You reap what you sow/On sème se que l'on récolte en 2011.

 

 

eteindien11


“Sentendo voci e rumori sono scesa dal castello e mi sono messa dietro un gruppo di persone accalcate agli
argini di pietra del fiume. Erano intente ad osservare una strana gara. C'erano delle piccole zattere con sopra ragazzi in costume. C'era un sole di piombo quella domenica nel cielo. Ho fatto un po' di foto. Il gioco era quello di superare il breve pendio precedente l'arrivo il più velocemente possibile e in modo abile ed elegante. Eravamo tutti lì a vedere la fatica dei ragazzi per spingerle: dopo dieci ore di navigazione sotto un caldo infernale, vincere significava vivere uno speciale momento di gloria. Tutte le zattere erano di legno e decorate con grande fantasia e colori brillantissimi. I partecipanti erano vestiti secondo il carattere e il tema della propria barca: c'erano un drago, strane automobili, una carrozza, un carro armato, sticker, una bocca a cerniera sputante acqua e una piccola giostra di cavalli. Questa gara, scandita dal lento scorrere dell'acqua, si è conclusa sotto gli occhi di decine e decine di curiosi e ammiratori, che aspettavano da tempo l'arrivo della piccola e festosa flotta.”

 

Questo il testo evocativo di Beatrice Bailet sul lavoro che sta eseguendo in collaborazione con Matteo Rubbi.
I due artisti, arrivati il 2 settembre a Frassineto Po, stanno lavorando sulla customizzazione di una zattera da loro ri-nominata Estate Indiana.

 

 

VIDEO

eteindien12

Aldo nous explique où nous devrons passer sous le pont de l'autoroute pour ne pas s'éclater sur un pilier ou se faire happer par le tourbillon qui s'y créé.

 

La zattera appartiene a Aldo Nalin ed a Massimo Demagistris. I due ogni anno compiono un tragitto sul Po coinvolgendo anche altri possessori di zattere ed i loro mezzi, Aldo ha cominciato nel 1980. Con loro abbiamo fatto un test-ground ad agosto. Partendo da Casale Monferrato abbiamo navigato io Po fino a Pieve del Cairo, per compiere questi 30km abbiamo impiegato 10 ore, infatti una zattera sul Po viaggia a circa 3 km all'ora.

 

In occasione dell'inaugurazione i due artisti partiranno da Casale Monferrato per poi attraccare sul Po all'altezza di Frassineto, da qui la zattera verrà trasportata su un carro fino al Cortile di Palazzo Gonzaga dove resterà in esposizione fino al 2 ottobre acquisendo carattere di gioco.

 

 

eteindien08

 

eteindien06

 

eteindien10

 

eteindien09

 

eteindien04

 

eteindien05

 

eteindien01

Partager cet article
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 20:17

 

2011, Acrylique sur bois, 250 x 180 cm

 

Comme partout, la ville de Laval va être le décor, durant l’été, d’une exposition d’art contemporain dans ses lieux patrimoniaux. Laval, sera également l’apparat de belles photos de familles en vacances et de jeunes mariés confiants traînant familles et amis.
La Promenade d’Anne d’Alègre est un site simple et beau, vert et gris. La comtesse repose non loin, elle donna son cœur à Guy XIX de Laval un jour de septembre 1585. Aujourd’hui, l’urne en plomb en forme de cœur qui était posée sur son cercueil, exhumé en 1987, est vide.
Des personnages vêtus de noir entourent la mariée en blanc dans la peinture du Douanier Rousseau, La Noce, de 1905. Leurs visages ont de drôles d’expressions. Si on les retirés pour y mettre les nôtres? On pourrait faire une photo cocasse, plus colorée, plus vivante.

BeatriceBailetLesNocesArdentes03

 

BeatriceBailetLesNocesArdentes01    BeatriceBailetLesNocesArdentes02BeatriceBailetLesNocesArdentes04

Partager cet article
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 17:31

SUR PLACES est une exposition collective de 10 artistes émergents ou confirmés organisée par l’association Emporte-pièces.

Axée sur la rencontre entre la création contemporaine et le patrimoine historique, paysager et culturel local, SUR PLACES est un premier projet invitant les visiteurs à déambuler dans des lieux familiers de Laval et de Changé, pour s’y laisser surprendre par des propositions inattendues.

Les créations in situ, entretenant un lien spécifique avec les lieux eux-mêmes, s’insèrent dans le paysage qui les entoure en interrogeant ses caractéristiques matérielles ou immatérielles. Installations, sculptures, land-art, vrais murs et faux décors se mêleront pour changer les balades familières en moments de découvertes insolites.

Les villes de Changé et Laval se sont associées à ce projet pour contribuer à redonner à l’art contemporain une place dans le paysage culturel du département. Le Jardin de la Perrine et la Promenade Anne d’Alègre (Laval), ainsi que le Parc des Ondines et le Château du Ricoudet (Changé) seront à partir du 30 juin les hôtes de ces installations estivales.

 

Sur-Places 0385p

Adrien Merour, Points de vues, panneaux de signalisation

 

Sur-Places 0334p

 

 

 

BeatriceBailetLesNocesArdentes01

Béatrice Bailet, Les Noces Ardentes, acrylique sur bois, 250x180 cm, 2011

 

Sur-Places 0447p

 

Sur-Places 0487p

Marie Van Gysel, Pataphysique, metériaux divers, 2011


Sur-Places 0495p

 

Sur-Places 0500p

 

Sur-Places 0499p

Rémi Talvard, 2011

 

Sur-Places 0343p

 

Sur-Places 0349p

 

Sur-Places 0366p
Antoine Alliot, Autoportraits en embuscade, 2011

 

Sur-Places 0346p

Gwenaëlle Rébillard, 2011

 

Sur-Places 0358p

 

Sur-Places 0505p

Adrien Merour, Points de vues, panneaux de signalisation, 2011

 

Sur-Places 0517p

 

Sur-Places 0510p

Médéric Jeanne, Sans titre, bois, métal, résine, 2011

 

Sur-Places 0513p

 

Sur-Places 0515p

Faustine Beuve, House(), béton, 2011

 

Sur-Places 0521p

 

Sur-Places 0523p

Thierry Gilotte et Vincent Roussel, In situ sans titre, matériaux de récupération

 

Sur-Places 0527p

Fabien Gilles

Partager cet article
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 17:05

Lâcher de ballons, 30 juin 2011, promenade Anne d'Alègre, Laval, France.


BeatriceBailetCoeursenrouge2011-01 

BeatriceBailetCoeursenrouge2011-02

BeatriceBailetCoeursenrouge2011-03 

BeatriceBailetCoeursenrouge2011-04

 

Ce lâcher de ballons a été préparé à l’occasion du vernissage de l’exposition Sur Places, organisée par l’association Emporte-pièces à Laval en France

Les cinquante-quatre ballons gonflés à l’hélium ont été remis aux visiteurs qui ont attendu un signal pour les lâcher. À chaque ballon était suspendue une carte postale unique dessinée par vingt personnes, artistes ou non. Ils ont répondu à l’appel à participation à exprimer des visions de l’amour, du mariage et autres chabadabada.
L’adresse de retour inscrite au dos de la carte est celle de la mairie de Laval, à l’intention de Mme Anne d’Alègre. 

 

 

Sandra Aubry et Sébastien Bourg

 

AS&SB-la passion, selonVerso-copie-1.jpg

 

 

 

 

La passion, selon    Va et vient

______________________________________________________________________

Béatrice Bailet

BB-Lovelovelove.jpgBB-Matteo Balloon

BB-Matteo Big Beard

BB-What-Is-Love.jpg

BB-On-a-bench.jpg

 

 

 

 

 

 

Love, love,      Matteo        Matteo Big   What is love?      On a bench

love              Balloon        Beard

______________________________________________________________________

Julie Baudrimont

 

BJ-IMGBJ-IMG 0001BJ-IMG 0002BJ-IMG 0003

 

 

 

 

 

Migration                    Fanfare             Elévation                Lyrisme

BJ-Chats-sis.jpg

BJ-Dendron.jpgBJ-Parafine.jpgBJ-Valentino.jpg

 

 

 

 

 

 

Chats-sis                 Dendron             Parafine     Valentino


______________________________________________________________________

David Beutier 

 

forum.jpg         BD-love2011petit.jpg

Question : Que                Love 2011 ou Vous avez aimé

mettre dans ma trousse     le mariage, vous adorerez le divorce

______________________________________________________________________

Benjamin Charles

 

CB-600pointspetit

600 points

______________________________________________________________________

Mathieu Dufois

 

DM-The Endpetit

The end

______________________________________________________________________

Camille Durand

 

DC_forBBailet_mariage01_petit.jpg

DC_02_alliancespetit.jpgDC_03_bis_lanuitdenocepetit.jpgDC_04_somethingIamnotverysureaboutbutpetit.jpgDC_05_newLife_project.jpg

 

 

 

 

Mariage                     Alliances          La nuit de noce    Something I'm not    New life

DC_06_theringpetit.jpg

                                                                   very sure about but

 

           

                                                                                                     

The ring

______________________________________________________________________

François Durand

 

DF-MariésDF-Sachant QueDF-Carton mariage

 

 

 

 

  Cliché couleur      Marie moi           Dans tes rêves

 DF-Carte Mayenne à colorier

 

 

 

1. Coloriez en rouge la zone de réception du ballon

2. Coloriez en jaune zones adjacentes

3. Coloriez chaque couronne supplémentaire d'une couleur différente

______________________________________________________________________

Nikolas Fouré

 

FN-CouplepetitFN-fallen in lovepetitFN-La mariée mise à nue..FN-MaitressepetitFN-OUIpetitFN-Viergepetit

 

 

 

 

 

 

Couple             Fallen in   La mariée mise  Maîtresse         Oui       Vierge

                    love       à nue...

______________________________________________________________________

Nicolas Gazeau 

 

GN-All-you-need-is-love--par-Nicolas-Gazeaupetit.jpg

All you need is love

______________________________________________________________________

Griese Isa

 

GI--there4-.jpgGI--L-.jpg

3.jpg 

 

 

 

 

 

&there4                     (L)                 <(")

______________________________________________________________________

Jean Le Peltier

 

LPJ-flap flappetitLPJ- La baleine qui fait la follepetit

LPJ-le bonhomme au tambourpetitLPJ-le monsieur dit qu'il est d'accordpetitLPJ-L'oiseau qui dit salutpetitLPJ-On moineau qui s'est perdupetit

 

 

 

 

 

 

 

Flap flap       La baleine qui fait       Le bonhomme    Le monsieur   L'oiseau qui   Un moineau     

                 la folle                     au tambour        dit qu'il est    dit salut        qui s'est perdu 

                                                                       d'accord

LPJ-Un flamand rose en vacancespetit

 

 

 

 

 

 

 

  Un Flamand rose en vacances

______________________________________________________________________

Odile Maarek

 

MO-Anne-et-Guy-1585petit.jpgMO-L-urnepetit.jpg

 

 

 

 

 

 

Anne et Guy      L'urne

1585

______________________________________________________________________

Hélène Moreau

 

MH-Sunismyenemy.jpg

 

 

 

 

 

 

Sun is my enemy

______________________________________________________________________

Nicolas Muller

 

MN-principe-d-equivalence-10x15.jpg

Principe d'équivalence : multiples rectangles sur différents fonds = pyramide = tunnel

______________________________________________________________________

Charlène Mur


MC-Pierrot

 

 

 

 

 

Pierrot

______________________________________________________________________

Matteo Rubbi

 

RM-BéatriceRM-Venise

 

 

 

 

 

 

Béatrice        Love and hapiness in Venezia

______________________________________________________________________

Agnès Simon

 

SA-circuit_fleur_jaune.jpg

Le circuit de la fleur jaune

_______________________________________________________________________

Guillaume Vieira


GV-2heuresdeconcentrationsurl-alour.jpg

 

2 heures de concentration sur l'amour

Partager cet article
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 02:08

chap 01 bmm « Tout ceci reste de l'ordre de l'anecdote » est
un cut-up de récits par des spectateurs et des artistes de la soirée de vernissage de l’exposition « Portons dix bons whiskys à l’avocat goujat qui fumait au zoo ».

 

 

 

 

 

 

Cliquez sur l'image pour afficher le texte en pdf

 

Directrice de publication : Lison Noël / Conception graphique : Andreas B. Krueger. Paris, France

255091 128054030609401 113124595435678 215891 2955991 nPublication dans le cadre du programme "Philia" à la Maison des Arts de Malakoff organisé par l'association 234523.
Une trentaine de personnes qui s'aiment bien se réunissent pour travailler autour du thème du récit. Chacun d'entre eux présentera sa vision du thème grâce à un pliage dérivé du carré intégré dans un coffret commun.

 

philia-lancement 3645"Récits entre amis" est le onzième chapitre du programme Philia à la Maison des Arts de Malakoff conçu par l’association 234523 (www.234523.com) et basé sur les notions d’amitié, de confiance et d’invitation. Il nous a été donné, amicalement, une carte blanche pour concevoir une publication, pour laquelle nous avons choisi d’inviter à notre tour des amis (artistes, commissaires d’expositions, chercheurs, critique d’art, auteurs) pour continuer, à la suite du cycle d’expositions, d’étendre le réseau des contributeurs. Ainsi, chaque collaborateur a pris en charge un chapitre, avec la possibilité d’inviter à son tour des amis et de travailler à quatre mains ou plus.

philia-coffret 3713-web-400"Récits entre amis" se présente sous la forme d’un coffret carré regroupant 15 chapitres sur 15 pliages différents. Le thème est le récit, pour développer l’idée que le récit d’un événement, d’une histoire, d’une œuvre permet de déclencher des fantasmes, des projections qui n’auraient pas lieu d’être si l’on en faisait directement l’expérience. Chaque chapitre exploite le fait qu’un récit est toujours passé par deux filtres : celui de la mémoire et de l’interprétation du raconteur puis par celui de l’imagination et de la projection du récepteur.

philia-coffret 3710 webLa conception graphique de Récits entre amis repose sur une volonté de s’abstraire du sens de lecture linéaire du livre par trois aspects. Le premier est que les chapitres se présentent dans le coffret dans un ordre aléatoire. Le second est que le format de base - un carré - permet de se détacher du rectangle conventionnel qui impose un choix entre le format portrait et le format paysage. Le troisième est que chaque pliage s’adapte à chaque chapitre pour s’abstraire du sens de lecture conventionnel de haut en bas et de gauche à droite et de doubler la structure narrative de chaque chapitre d’une structure narrative complémentaire qui opère lors de son dépliage.

 

SOMMAIRE
Béatrice Bailet, Marie Bechetoille & Marie Frampier - Tout ceci reste de l'ordre de l'anecdote
Jean-Max Colard - Rêves Critiques
Clémentine Davin en collaboration avec Lisa Annicchiarico, Nils Guadagnin & Claire Trotignon, Mary-Mélanie Haas, Ian.de, Lamarche & Ovize, Matthieu Laurette, Jessica Monnin, Eilsel Saito- Récits d'expositions
Julie Defauw - Se réciter
Hic & Nunc (Emeline Jaret et Caroline Rossiter) - Je m'invite, tu m'invite, il m'invite
Justine Lescroart & Noémie Stevens - L'improbable banquet
Andreas B. Krüger - Corps fragments
Nina Leger - Intérieur parisien
Bastien Noël - Le petit livre blanc
Lison Noël & Emilie Pitoiset - Récit d'une oeuvre future
Marcin Polakowski - Alex
Lucie Rico & Lisa Bié - Je vois...
Noémie Stevens - Récinéma (sur le roman Cinéma de Tanguy Viel)
Noémie Stevens & Lison Noël - Seconde main (entretien avec Tanguy Viel et Thomas Clerc)
Elodie Tamayo - Contes avec disparition des verbes
Hélène Zimmer - Une fiction

philia-lancement 3658philia-lancement 3660tirage : 300 exemplaires numérotés
ISBN : 978-2-7466-3316-2
prix : 16 €
parution le 12 juin 2011

"Récits entre amis" est en vente :
- à la librairie Yvon Lambert, 108 rue Vieille du Temple, 75003 Paris
- à la librairie Le Monte-en-l'air, 71 rue de Ménilmontant, 75020 Paris
- à la Filmothèque du Quartier Latin, 9 rue Champollion, 75005 Paris
- à la librairie Chez Rita, 27 rue l'Espérance, Roubaix
- à la librairie Kiepert Uni-Box, Fasanenstr. 88, Berlin
- à la Maison des Arts de Malakoff, 105 avenue du 12 février 1934, Malakoff
recitsentreamis@gmail.com

Partager cet article
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 15:47

SAM_0686.JPG

 

Kaléidoscope d’une recherche picturale de 9 mois. Un travail d’inventaire en quelque sorte, révélé en peinture.

 

P1000538

P1000480

P1000539

P1000514

P1000479

P1000520

P1000504

P1000509

P1000485

P1000498

P1000497

P1000490

P1000494

P1000473

P1000475

Partager cet article
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 19:15

Après une projection d'images de peinture et installation d'artistes renommés (Robert Delaunay, Sol Lewitt, Gerhard Richter, Daniel Buren, Lily Van Der Stokker, Franz Ackermann, Jim Lambie et Sarah Morris), nous avons réalisé un exercice de peinture en utilisant des rubans adhésif de masquage.

Photo0396pPhoto0397p.jpgPhoto0398p.jpg

Photo0523p.jpgLes enfants ont durant les vacances scolaires dessiné des formes dans des carnets, nous avons ensemble choisi une page de chaque carnet et nous avons de nouveau peint à l'aide des rubans adhésif de masquage.

 

 

 

Photo0524pPhoto0525p.jpg

Photo0522p.jpgPhoto0526p.jpgPhoto0529p

DylanpCE2-CM1.jpgHugopGS-CP.jpgLouispCP-CE1.jpgMaiwennpCE2-CM1.jpgManalpCM1-CM2.jpg

 

 

Avant de réaliser les peintures aux murs, les enfants avaient dessiné leurs idées de compositions sur des schémas de la cour sur feuille de papier.

Alovisio.jpgCharlene.jpgLudivine-Thiboult.jpg

 

Plan-Aurianne2.jpgPlan-Dylan.jpgPlan-Morgane Le Roux

Sur ce projet, l'école entière a participée, alors les plus grands ont aidé les plus petits à peindre.

Photo0608p.jpgPhoto0613p.jpg

 

Photo0617.jpg

Photo0618.jpgPhoto0632p.jpg

Photo0633p.jpg

Photo0630.jpg

Photo0644p.jpg

Photo0656p.jpg

Photo0657p.jpg

Partager cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 04:57

Performance de Roman Ondák lors de l'exposition The Other Tradition au Wiels, Bruxelles, du 26.02 au 01.05.2011, Curatrice : Elena Filipovic

 

La contribution de Roman Ondák à The Other Tradition est peut-être l’œuvre la plus connue de l’artiste. Originellement montrée au Kunstverein à Cologne et par la suite à la Tate, où elle fait désormais partie de la collection permanente, Good Feelings in Good Times (2003) consiste en une situation temporairement mise en scène dans laquelle des personnes (minimum 6) doivent former une file d’attente à l’extérieur de l’institution artistique pour une période donnée durant toute la durée de l’exposition. Le résultat est à la fois parfaitement banal et extraordinaire : une file de personnes rappelle le signe le plus ordinaire et frustrant de la vie moderne et, simultanément, sème le doute et signale l’attente de quelque chose.

Même si Good Feelings in Good Times fait appel aux souvenirs d’Ondák, à savoir des files devant les magasins de sa Slovaquie natale durant l’ère communiste, l’artiste souligne que la visualisation de la file d’attente est également l'objet d'une censure visuelle : dans la presse de l’ancien Bloc de l’Est, les représentations de files d’attente locales étaient censurées et remplacées par celles du capitalisme occidental, représentant les personnes sans-emploi ou sans-abri attendant leur soupe gratuite.

La reconstitution d’une file d'attente devant une institution artistique occidentale recrée donc cette manipulation tout en produisant un commentaire critique sur la production d’histoire. Simultanément, par les moyens les plus simples – quelques personnes restant debout à ne rien faire – l’artiste crée, quotidiennement, un acte de critique institutionnelle, en déplaçant l’idée de la file d’attente typique d’un supermarché ou du bureau de poste, devant la porte d’une institution artistique.

La performance était visible aux horaires suivants:

Mer: 11.30 - 12
Jeu: 12 - 12.30
Ven: 12.30 - 13
Sam: 13 - 13.30
Dim: 14.30 - 15

 

 

 

Ondak1 small

 

Ondak3 small

 

30042011 001

 

Roman Ondák's Good Feelings in Good Times, 2003

The slippage between reality and fiction when seen through the lens of memory, the temporal inertia that accompanies anticipation, the potential for the recurrence of the past or even the future in the present: these are the intangible materials of so much of Roman Ondák’s (b. 1966, Slovakia) work. The use of these “materials” arguably emerges from and respond to the transformations of the political, economic, and cultural conditions of Eastern Europe in the wake of the end of communism. It is the context in which the artist came of age and, while he rarely refers to these conditions in any direct or explicit way, they are the foundation from which his work is best understood. His resultant varied oeuvre, including drawings, films, performance pieces, and installations, extend the vital legacy of Eastern European conceptual art practices, using everyday rituals and modest means to point to the space between art and everyday life, the private and the public, and the personal and the political or institutional.

  Good Feelings in Good Times (2003), Ondák's contribution to The Other Tradition is perhaps the artist’s best known work. Originally shown at the Kunstverein in Cologne, and subsequently at the Tate, where it has become part of their permanent collection, it consists of a temporarily staged situation in which people (a minimum of six) are asked to form a queue outside the art institution for a fixed duration throughout the run of an exhibition. The result is at once utterly banal and totally extraordinary (after all, a queue of people remains the most frustratingly ordinary sign of modern life and yet, it invariably also leaves doubt that it signals an expectation for something—perhaps worth waiting for?). An avatar of anticipation, the queue has multiple meanings as a form. Even if Good Feelings in Good Times recalls Ondák’s memories of lines in front of shops in his native Slovakia during the communist era, the artist points out that the visualization of the queue was for a long time precisely the site of visual policing: in the press available in the former Eastern Bloc, depictions of local queues were censored, replaced in abundance with those from the West picturing capitalism’s unemployed in line or homeless waiting for their free soup. Ondak’s own reenactment of a line in front of Western art institutions thus slyly re-­‐enacts these manipulations while commenting critically on the production of history. There is flip side too: through the simplest of means— some people standing around—the artist creates a spontaneous act of institutional critique, daily, by displacing the idea of a typical supermarket (or post office, or administrative office…) queue to the front door of an art institution.

Partager cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 04:54
La Graineterie, pôle culturel municipal
26 mars 2011/ 16 avril 2011

Dans le cadre de sa carte blanche, Julien Nédélec invite 30 artistes autour d’une étude du dessin contemporain : Mélanie Allag, Béatrice Bailet, Sylvain Bourget, Samuel Buckman, Tiphaine Calmettes, Brice Collonnier, Guillaume Constantin, Estelle Deschamp, Chloé Dugit-Gros, Thibaut Espiau, Julien Fargetton, Manuïa Faucon, Fichtre, Morgane Fourey, Le gentil garçon, Martin Guimont, Marie-Andrée Houde, Charles Mazé, Bérénice Merlet, Aurélien Mole, Samir Mougas, Simon Nicaise, Ernesto Sartori, Nicolas Sassoon, Julien Tiberi, Mathieu Tremblin, Jeanne Tzaut, Mélanie Vincent, Eric Watier, Alice Watson.


 

ne jamais-7311

 

a pour objectif de fédérer, dans le cadre d’un partenariat amical, les expositions de dessin moderne et contemporain se déroulant dans des musées, des centres d’art, des fondations ou des lieux privés à Paris ou en région.

Au-delà de la durée éphémère du salon, ce label souhaite souligner l’importance du dessin et se faire l’écho de toutes les manifestations qui servent cette discipline.
La richesse et la variété de certaines collections publiques ou privées bénéficient ainsi de la dynamique créée autour de DRAWING NOW PARIS l LE SALON DU DESSIN CONTEMPORAIN en attirant l’attention de notre public sur d’autres approches du dessin.


ne_jamais-7297.jpg
ne jamais-7298
ne jamais-7299

Béatrice Bailet, Combinaisons, 2010, série Des Celés, feutre sur papier, 28 x 21 cm

 

ne jamais-7300






 




 

La Graineterie

Pôle culturel municipal 

27 rue Gabriel Péri

78800 Houilles / France

01 39 15 92 10

service.culture@ville-houilles.fr

www.ville-houilles.fr

 

Horaires

Mardi, jeudi et vendredi : 15h-18h 

Mercredi et samedi : 10h-13h/15h-18h 

 

Partager cet article
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 11:02

couronne-jhb.jpg

Illustration de Jean Le Peltier

 

Soirée Blaue Blume
1ère partie : Jean Le Peltier, Vieil. Performance épique. 40 minutes.

 

 

Vieil est une performance épique, un conte  où le performeur dessine sur les murs ce qu’il raconte. D’abord tout seul entouré de blanc, avec près de lui une petite musique de violon , il illustre au fusain peu à peu ce qu’il raconte.

 

JeanetClara-0798.jpg

Plus d'informations ici

Interprète : Jean Le Peltier

Mise en scène : Clara Guémas

2011-04_Jean-et-Clara.jpg

 

 2ème partie : Clara Guemas, Apprendre à un corps à circuler sur un espace sonore. Solo.

Partager cet article
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 13:39

2011, série Des Celés, photographie, 20 x 15 cm

 

Impression A4 noir et blanc d'une tête de zèbre trouvée par terre sur une route de campagne, affichée sur un panneau d'information après avoir écrit sur ses côtés "retrouvé zèbre imprimé".

 

 

BeatriceBailetZebreDesCeles.jpg

 

 

 

 



Partager cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 03:26

Intervention arts plastiques pour la réalisation d'une peinture murale à l'extérieur de l'école, dans le cadre du projet Milles chemins pour aimer et respecter son quartier à l'Ariane, Nice.

Les enfants de l'école sont allés découvrir le musée Matisse de Nice.

 

Exercices réalisés en classe par la suite

Al-Ariane-0391.JPG Al-Ariane-0396.JPG Al-Ariane-0398.JPG Al-Ariane-0399.JPG Al-Ariane-0400.JPG

 

 

 

 

 

 

Exercices pour l'apprentissage de la peinture au scotch

  DSC00041.JPG Photo0538.jpg Photo0542.jpg Photo0544.jpg

DSC00036.JPG DSC00037.JPG DSC00038.JPG

 

 

Photo0540.jpg

 

 

 

 

Photo0541.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Réalisation

Photo0559.jpg Photo0561.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00010

 

DSC00013

 

DSC00015

 

DSC00011

 

DSC00017

 

DSC00018

 

DSC00033

Partager cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 17:09

2011, 16 exemplaires, divers matériaux

 

Les boîtes Party Kit ont été développées lors de ma résidence de deux mois à la Plate-Forme de Dunkerque. Le soir de l'ouverture d'atelier (B. goes to Dunkerque), un mots-croisés était proposé aux visiteurs. Les 16 premières personnes qui ont trouvé les deux mots cachés dans le mots-croisés se sont vues offrir un Party Kit.

 

motcroises

motcroises2

2001_Dunkerque-0256.jpg

 

2001_Dunkerque-0261.jpg

 

2001_Dunkerque-0263.jpg

Partager cet article
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 22:36

2001_Dunkerque-0115bis-copie-1.jpg

 

P1080858.JPG

 

La rencontre, l’échange, l’expérience nourrissent la pratique artistique de Béatrice Bailet autour du carnaval. Le carnaval de Dunkerque a été son terrain de jeu pendant deux mois durant lesquels elle a pu faire la connaissance des gens qui participent et font le carnaval. À partir de ses rencontres, elle peut aujourd’hui formuler ce que le carnaval peut bien vouloir signifier. Et si ce sont les mots qui traduisent le mieux les événements, ce sera un jeu de mots croisés qui sera le sujet de son exposition. Contrairement aux jeux de société, les mots croisés sont un jeu solitaire autour duquel l’artiste nous convie en groupe.

Le rôle principal dans cette exposition est donné aux Dunkerquois les mieux informés sur ce fameux carnaval et qui sauront renseigner les autres visiteurs sur le lexique de celui-ci. Les mots croisés formulent d’une certaine manière une image de la fête dunkerquoise régie par des codes. Les règles du jeu sont données : jets de harengs et des homards, chansons carnavalesques, bandes, chapelles, chapeaux colorés, Jean Bart… Toutes les règles pour trouver son costume et sa place dans la bande ne laissent pas l’artiste indifférente.
Le carnaval revendique des libertés alors que d’autres codes existent si l’on désire y participer. Ce constat donne à l’artiste l’occasion d’expérimenter ceux-ci et de comprendre, telle une anthropologue, les mécanismes culturels et humains sous-jacents à cette fête qui fait parler d’elle bien au-delà de Dunkerque. Le point de départ de Béatrice Bailet est une vidéo AB ABC ABCD inspirée d’une émission télévisée programmée sur la chaîne AB1. L’émission consistait à aller à Hollywood pour essayer de s’y faire une place. Tentons notre chance à Dunkerque.

Par le passé, l’artiste a toujours eu son rôle à jouer dans les fêtes publiques, de Versailles à la Factory d’Andy Warhol. En Belgique, le carnaval a inspiré James Ensor. Entre l’inspiration et la participation, il est difficile de percevoir le rôle à jouer dans la manifestation. Les objets et les mots témoignent et si l’on veut bien poser des questions, on en apprendra un peu plus. Béatrice Bailet exprime par ses moyens et ce qu’elle a pu en capter les mécanismes d’une fête. Un certain nombre de réponses se trouvaient déjà dans les livres et les images collectionnés par l’artiste mais ils ne suffisaient plus à satisfaire sa curiosité. Elle cherche à capter une autre réalité dans laquelle avoir sa place.

Les accessoires pour faire la fête semblent dérisoires sortis de leur contexte. L’euphorie carnavalesque rapportée aux dimensions d’un jeu de mots croisés surdimensionné, aux chapeaux des carnavaleux déposés sur le côté et quelques costumes cousus sur une chaise révèlent la part énigmatique de cette fête dont les représentations paraîtront toujours minimes par rapport à l’expérience même du carnaval. Tout est une question de rôle à jouer dans un jeu où il n’y a d’autres vainqueurs que les participants.

Richard Neyroud

 

plansalles.jpg

2001 Dunkerque 0122


2001 Dunkerque 0109


2001 Dunkerque 0112

Manou, Salut à Cô-Pinard, scrapbooking, 2010


2001 Dunkerque 0117


2001 Dunkerque 0121

 

2001 Dunkerque 0119

Alain et Odette, album photos, 2009/2010 - Jean, Lexique du parler dunkerquois, 2011

 

2001 Dunkerque 0143

 

2001_Dunkerque-0124.jpg

Jean / Jacquie, photographies, 2011

 

2001 Dunkerque 0129

 

2001 Dunkerque 0230

Béatrice, AB ABC ABCD, vidéo en boucle 4’15’’, 2011

 

2001 Dunkerque 0128

Hebdomadaire France Nord, n°10, 9 mars 1946

 

2001 Dunkerque 0130

 

2001 Dunkerque 0133

Jean-Marie, Michèle, Françoise, Angélique, Pierre, Michel et Guillaume, chapeaux, ... /2011

2001 Dunkerque 0134

Manou, chapeaux, ... /2011

 

2001 Dunkerque 0137

Suzanne, bandeau, ... /2011


2001 Dunkerque 0136

 

2001 Dunkerque 0226

Béatrice, Costumes d’Arlequin, tissu, fils, 2011/...

motcroises.jpg

motcroises2.jpg

2001 Dunkerque 0215

 

2001 Dunkerque 0208

 

2001 Dunkerque 0194

Béatrice, Je colorie le Nord-Pas-de-Calais / Carnaval, feutre sur papier, 2011

 

2001 Dunkerque 0171

 

2001 Dunkerque 0173

 

2001 Dunkerque 0207

Jacquie, plumes, ... / 2011

 

2001 Dunkerque 0201

David d’Angers, La Cantate à Jean Bart, 1845

 

2001 Dunkerque 0155

 

2001 Dunkerque 0188

Jean, chapelle de Marie-Claude, 2011 - Anonyme, recette du pudding au raisins secs et au rhum.

 

2001 Dunkerque 0191

Charte du carnaval (Carnaval heureux, carnaval respectueux), lettres sur papier collant, 2011

 

2001 Dunkerque 0159

 

2001 Dunkerque 0179

Steven, Christopher, Laurene, Priscilia Jimmy, Mélina, Karim, Ophélie, Mélanie, Jérémy, Souhila, Mathilde et Emilie, Questions de Générations - Carnaval, ADUGES, maison de quartier de Rosendaël centre, vidéo  21’, 2011

 

2001 Dunkerque 0163

Béatrice, Party Kit, édition de 16, 2011

Partager cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 12:27

2011, vidéo, 4'15''

 

 

 

 

image.jpg

 

 

Les questions posées dans la vidéo AB ABC ABCD, la structure et la plupart des termes et expressions utilisés dans les réponses sont empruntés à l'interview d'une star française diffusée sur internet. Elle explique ses projets et le concept de sa dernière émission télévisée, programmée sur la chaîne AB1 (https://www.youtube.com/watch?v=6ikxEcFJ2LI). L'émission consistait à aller à Hollywood pour essayer de s'y faire une place...

Les lettres abréviatives qui composent le titre reprennent trois noms de groupes auxquels j'ai été confronté dès mes premiers jours à Dunkerque: AB1, chaîne de télévision, ABC, Association Beaumont Continental (association qui regroupe des personnes qui se déclarent concernées par le "transgenre") et ABCD, Associations des Bals du Carnaval de Dunkerque.

 

 

 

 

Partager cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 16:40

couronneMicka.jpg

 

Projection d'un moyen et d'un court métrages réalisés par Mickaël Gloro : "La ferme de la Clairambaudière" et "Ma bite jour et nuit", suivie d'une discussion avec l'artiste.

Nourris par des intentions différentes, ces deux films tendent vers des questionnements communs axés sur la représentation d'un quotidien qui touche directement le réalisateur. Mickaël introduit sa caméra dans

des espaces clos et intimes, et filme, de façon expérimentale ou documentaire, une certaine
forme d'isolement. Engagé dans une position d'observateur, on pourrait dire que Mickaël Gloro filme des paysages nus, comme un hommage, comme une blague, comme des possibilités de réponses ou peut-être juste comme ça.

Parfois avec humour, toujours avec distance, il entraine le spectateur dans un rythme contemplatif...
2011-02_Mickael-01.jpg

Partager cet article

Aller Chercher